Hôdo, la légende

 
Hôdo, la légende, est la saga de science-fiction créée par Serge Jadot.
 

Souvent, la SF traite d’anticipation « techniques », essentiellement dans les domaines de l’astronomie, la physique, l’informatique... Plus rarement dans ceux de la biologie, et encore plus rarement dans celui du cognitivisme.

La saga de Hôdo s’appuie sur ce domaine récent à l’évolution lente par rapport aux progrès techniques. Entre hard-fiction et spéculative, elle anticipe sur des comportements sociopsychobiologiques*.

La légende de Hôdo, à l’instar des histoires de robots d’Isaac Asimov, s’appuie sur trois lois:

  • Le respect de toutes formes d’intelligence, école d’humilité qui transcende la simple règle du respect de la vie.
  • Le droit à l’abri, un concept étendu extrait de l’éloge de la fuite de H. Laborit.
  • Et enfin, la recherche de consensus en usant du hasard, une forme future de démocratie.

Les trois lois fondamentales de Hôdo sont les piliers des essais de biopolitique du même auteur.

(*) Sociopsychobiologie ? Ce terme, ici, veut réunir d’une part la position de l’humain représenté par son intelligence, sa psyché, au sein d’une société dont il fait partie intégrante comme les cellules d’un organisme, et, d’autre part, la dépendance à la biologie qui en fait un être vivant et pensant avec ses contraintes. Le « socio » et le « bio » sont comme les deux visions, macroscopique et microscopique, de la thermodynamique.

Hôdo

Hôdo

la légende

Normes